Catégories :
Collaboration

Ce post est écrit par David Jiménez

Alors que les entreprises d’autres secteurs d’activité continuent de progresser à pas de géant vers une représentation égale des sexes dans leur culture d’entreprise, la question reste toutefois à la mode dans l’espace technologique, secteur où il y a encore beaucoup de retard à rattraper pour tenter de combler l’écart entre les sexes, notamment en ce qui concerne les femmes leaders dans l’espace technologique.

Lorsque vous consultez le rapport TrustRadius 2021 « Les femmes dans la technologie », vous pouvez être (ou ne pas être) choqué(e) de voir ce que les femmes dans le domaine de la technologie estiment devoir affronter, surtout depuis le début de la pandémie de Covid-19.

  • 72 %des femmes travaillant dans le secteur des technologies sont régulièrement surpassées en effectif par les hommes dans les séances de travail, avec un ratio d’au moins 2 pour 1. 26 % des femmes déclarent être en infériorité numérique avec un ratio de 5 pour 1, voire plus.
  • 78 % des femmes dans le secteur des technologies estiment qu’elles doivent travailler plus que leurs collègues pour prouver leur valeur.
  • 37 % des femmes de couleur dans le secteur des technologies estiment que les préjugés raciaux constituent un obstacle à la promotion.

Une multitude de facteurs ont été cités pour expliquer ces chiffres peu reluisants, le plus évident étant le décalage entre les paroles (politique de l’entreprise, initiatives en faveur de la diversité et de l’intégration des femmes) et les actes (comportements contraires à l’éthique, embauches et pratiques d’entreprise biaisées).

Le thème de ce billet n’est pas d’étudier ces questions. Nous préférons voir le verre à moitié plein et célébrer les petites victoires, ces quelques femmes courageuses qui, malgré les obstacles, ont accédé à des postes de direction dans le secteur du SaaS !

Nous nous réjouissons ici du succès de ces femmes qui ont fait preuve d’une résilience et d’une force d’âme exemplaires pour ouvrir la voie aux futures générations de femmes dans le secteur des technologies :

Hande Cilingir, une PDG inspirante et une femme puissante dans le domaine de la technologie


Hande Cilingir est cofondatrice et PDG d’Insider, une plateforme de gestion de la croissance qui aide ses clients en leur fournissant des informations et des prévisions sur le comportement des clients grâce à l’IA. Insider s’est constitué une liste impressionnante de clients, dont Samsung, Toyota, Ikea, Avon et 600 autres marques.

Ancienne élève de la prestigieuse LSE à la Normal University de Shanghai, elle a fondé Insider aux côtés de 5 autres cofondateurs en 2012. Mais avant cela, elle avait passé un certain temps en tant que consultante en investissement en Chine auprès de grands noms comme Pepsi. Elle a également effectué de courts séjours dans d’autres entreprises au Moyen-Orient, en Asie-Pacifique, au Royaume-Uni, en Chine et en Russie, où elle a acquis une vaste expérience et affiné ses compétences en matière de leadership.

Elle a notamment maintenu une culture d’entreprise saine et l’efficacité chez Insider. Sous sa direction, Insider a connu une croissance exponentielle, avec 25 bureaux répartis sur 5 continents et un chiffre d’affaires de 60,5 millions $. En reconnaissance de son génie, Microsoft lui a décerné le prix de la Femme entrepreneur la plus prospère de l’année et l’a classée dans la liste Crunchbase des trois premières femmes PDG en dehors des États-Unis.

Christine Kayser, une militante de l’expérience client et une femme leader dans le domaine du SaaS


En parlant de femmes dirigeantes inspirantes, Christine Kayser est « le grand patron » de l’expérience client chez Efficy. Efficy a aidé plus de 13 500 clients répartis dans 60 pays en leur proposant des solutions CRM (gestion de la relation client) et de marketing numérique de nouvelle génération qui facilitent le travail de leurs employés grâce à l’automatisation, et qui transforment les données clients en connaissances exploitables afin d’élaborer des stratégies commerciales plus informées et plus précises.

Son parcours inspirant a commencé entre les quatre murs de l’université d’Aalborg, à Copenhague, où elle a obtenu un diplôme d’ingénieur dans le domaine des villes durables. C’est là qu’elle a pu acquérir des compétences en matière de résolution de problèmes, qu’elle considère comme le facteur le plus important de son ascension fulgurante vers le sommet, en tant que pionnière par excellence.

Elle a commencé à travailler à temps partiel chez webCRM alors qu’elle était étudiante, où elle a mis en place un tout nouveau département de support, qui a ensuite été converti en un département de conseil plus large qu’elle a dirigé. Son entrée dans le domaine de la direction a débuté par un cours à l’IMD en 2020, qui s’est avéré très utile lors de l’acquisition de webCRM par Efficy en 2021, un processus dans lequel elle a joué un rôle central. Elle a été nommée responsable de l’expérience client chez un acteur majeur du marché européen du CRM.

Pour l’heure, elle s’est non seulement attelée à la mise en place et à l’amélioration des processus de support client d’Efficy, mais elle a également été chargée de créer un nouveau département de réussite client qui aura pour mission d’aider les clients à tirer le meilleur parti de leurs systèmes.

Susan Kuo, la définition même de « We Are Tech Women ».

Susan Kuo est directrice de l’exploitation et cofondatrice de Singular Inc, une plateforme d’intelligence marketing fondée en 2014, qui a permis à des clients comme Twitter, Yelp, LinkedIn, Airbnb et Lyft de suralimenter leurs stratégies de croissance en tirant parti de l’automatisation et de l’agrégation de données pour créer des informations marketing intelligentes.

Au cours de sa carrière, qui s’étend sur plus de vingt ans, elle s’est forgée une expérience impressionnante en occupant des postes de direction essentiels chez InMobi et Onavo, où elle était vice-présidente principale des ventes. Elle a acquis une expérience approfondie du secteur, qu’elle a ensuite mise à profit pour créer Singular à partir de rien et atteindre un chiffre d’affaires de 25 millions $.

Edna Conway, vice-présidente de la sécurité mondiale, et une VIP sur notre liste de femmes leaders

Edna Conway est vice-présidente en charge de la sécurité, des risques et de la conformité au niveau mondial chez Azure, la plateforme de cloud computing de Microsoft, qui pèse 140 milliards $ et comprend plus de 200 produits et services destinés à fournir aux clients des capacités de pointe pour l’exploitation d’applications basées sur le cloud dans plusieurs clouds et sur plusieurs sites.

Ancienne élève de la Columbia University et de l’University of Virginia School of Law, elle s’est d’abord distinguée chez Cisco, le géant des réseaux et des technologies de l’information, où elle a été nommée responsable de la sécurité, un poste de cinq ans qui a couronné une longue carrière dans la gestion des risques et la conformité. Elle est ensuite passée chez Azure en janvier 2020, où elle a été nommée vice-présidente et y est restée depuis. Elle est également membre des conseils d’administration de Long Ridge Equity Partners, YL Ventures et ProcessUnity.

Edna est très respectée et a reçu de nombreuses distinctions du gouvernement des États-Unis et de l’OTAN, notamment une nomination au sein du groupe de travail du département des services intérieurs sur la gestion des risques liés à la chaîne d’approvisionnement en TIC. Elle a également reçu le Columbia Barnard College Distinguished Alumna Award (award récompensant un ancien élève) et a été reconnue par plusieurs publications comme l’une des femmes les plus influentes dans le domaine des technologies.

Nina Vellayan, PDG et femme toute-puissante leader SaaS

Nina Vellayan est présidente et directrice générale de Xeeva, une start-up alimentée par l’IA qui fournit des logiciels pour la gestion, l’automatisation et l’amélioration des achats, permettant à leurs clients de réaliser des économies de temps et d’argent, tout en obtenant des informations sur ces processus en temps réel.

Très instruite, elle est non seulement une ancienne élève en économie de l’University of Maryland, mais elle est également titulaire d’un MBA en gestion financière. Et comme une sorte de couronnement, elle détient le très prestigieux titre de Certified Treasury Professional. Grâce à tout cela, elle a pu se constituer un CV phénoménal en occupant des postes de direction dans le secteur des technologies.

En 2001, elle a créé de toutes pièces la division Business Office Solutions de Sallie Mae, dont elle est ensuite devenue la présidente. Elle a ensuite rejoint Tier Technologies Inc, où elle a été PDG et vice-présidente exécutive. Puis, après un certain temps, elle a offert ses services en tant que PDG et présidente de FrontStream Payments, d’où elle est arrivée à son poste chez Xeeva.

Rompre avec les préjugés.

Les cinq femmes susmentionnées ne sont en aucun cas les seules dirigeantes du secteur SaaS. Il y a des tonnes d’autres femmes dans la technologie qui ouvrent la voie en tant que dirigeantes inspirées.

Cela dit, ces leaders du SaaS ont été au cœur d’innombrables innovations dans le secteur et continuent de se montrer remarquablement prometteuses.

Dans un environnement dominé par les hommes, le domaine de la technologie offre de nombreuses possibilités de postes humanistes auxquels les femmes peuvent se hisser sans problème si elles ont accès à la formation et aux outils de développement appropriés. Et avec un air d’optimisme, nous pensons que la sensibilisation croissante des femmes au domaine de la technologie contribuera à aiguiser leur potentiel, surtout si elles ont accès aux bons outils. Nous pensons que ces mesures permettront d’accroître la participation des femmes dans le secteur de la technologie et les rôles de direction dans ce domaine, afin de refléter fidèlement les attentes modernes.

Collaboration
5 femmes leaders pionnières dans le domaine du SaaS à surveiller
5 femmes leaders pionnières dans le domaine du SaaS à surveiller