Cash flow formula
Catégories :

Ce post a été écrit par Mae

La formule des flux de trésorerie est très importante car elle permet aux créanciers et aux investisseurs de constater le succès des opérations d’une entreprise et de savoir si elle gagne suffisamment d’argent pour maintenir et développer l’entreprise.

Cette idée est particulièrement importante pour les prévisions financières car elle peut aider à montrer la santé d’une entreprise.

Bien entendu, il est important de communiquer ouvertement vos rapports trimestriels sur la trésorerie et votre tableau annuel des flux de trésorerie.

A quoi sert la formule du flux de trésorerie

Également connu sous le nom de flux de trésorerie, il s’agit d’un calcul qui mesure l’argent qu’une entreprise produit à partir de ses opérations de base et de ses activités commerciales en soustrayant les dépenses d’exploitation de ses revenus totaux.

Fondamentalement, il indique le montant du flux de trésorerie généré par les opérations commerciales sans tenir compte des sources de revenus secondaires telles que les intérêts ou les investissements.

Par exemple, une entreprise qui fabrique des gadgets doit gagner plus d’argent en les vendant que ce qu’il lui en coûte pour les produire.

En d’autres termes, les entrées d’argent doivent toujours être supérieures aux sorties d’argent pour que l’entreprise soit rentable et parvienne à payer ses factures.

Il existe deux façons de calculer le flux de trésorerie

 

formule pour calculer le cash flow

La première consiste à soustraire les dépenses d’exploitation des recettes totales.

Ce calcul est simple et précis, mais ne donne pas aux investisseurs beaucoup d’informations sur l’entreprise, ses opérations ou ses sources de trésorerie.

C’est pourquoi la plupart des entreprises utilisent la deuxième méthode pour calculer le flux de trésorerie : Revenu net avant impôts et éléments extraordinaires = xxx

Plus : les éléments non monétaires et non opérationnels qui ont déjà été imputés aux comptes de résultat.

Cette partie prend en compte la diminution des comptes de l’actif opérationnel courant, à l’exception de la trésorerie et des équivalents de trésorerie.

Il peut s’agir d’une diminution des dettes commerciales, des comptes débiteurs, des stocks, du fonds de commerce, des charges payées d’avance, etc.

Moins: les éléments non monétaires et non opérationnels qui ont déjà été crédités au compte de résultat.

Il s’agit de l’augmentation des comptes d’actifs d’exploitation courants (c’est-à-dire l’augmentation des dettes commerciales, des comptes clients, des stocks, des stocks d’exploitation, des charges payées d’avance, etc.)

Voici la diminution des comptes de passif d’exploitation courants, à l’exception du découvert bancaire (c’est-à-dire la diminution des dettes, des factures à payer, des dépenses en cours, etc.)

Il s’agit de la trésorerie brute générée par (utilisée dans) les opérations avant impôt = xxx

Moins : impôt sur le revenu payé.

Plus/Moins : Éléments extraordinaires, le cas échéant. Flux de trésorerie (utilisé dans) les activités opérationnelles = xxx

Il s’agit essentiellement de convertir la section d’exploitation du revenu en un état sur la base de la comptabilité de caisse.

Vous avez aimé l’article ? …. Avant de partir :

Essayez Efficy CRM
Le CRM le plus complet

Essayez Gratuitement

Neuroventas - Neuro sales
NeuroSales : ce que c’est et comment l’appliquer dans vos négociations
Avez-vous besoin d’un plan de communication d’entreprise ?