Catégories :
Expérience clientProspectionQualité de données

Ce post a été écrit par David Jiménez

La landing page est au cœur de tout dispositif de marketing digital. Ce serait donc une grave erreur de la bâcler ! Voici 10 conseils pour construire une landing page qui augmente vos leads qualifiés.

1. Tu rechercheras la simplicité dans ta landing page

Une landing page, c’est un seul et unique message clé. Votre prospect n’y est pas arrivé par hasard. Qu’il ait cliqué sur un call-to-action (CTA), dans un article, sur le lien d’un post LinkedIn ou sur un e-mail, il découvre la landing page en sachant précisément ce qu’il veut.

Le texte et la construction de la landing page doivent être directs. L’idéal consiste à privilégier une construction simple dès le “header” avec, par exemple, le titre de l’e-book proposé et un simple mais efficace bouton “Téléchargez”

2. Tu chériras la cohérence dans ta landing page

Une landing page n’est pas un élément isolé. Dès lors, les marketeurs devront toujours avoir en tête le parcours du prospect et la cohérence des étapes de conversion. Cela se traduit par un véritable travail d’harmonisation de tous les supports de communication digitale : les visuels des posts sur les réseaux sociaux, les e-mails et newsletters, les call-to-action, etc.

L’objectif est double. D’une part, il consiste à ne pas perdre l’internaute via un changement soudain d’identité graphique. D’autre part, il s’agit de maintenir une image de marque cohérente

3. Tu n’oublieras pas le référencement naturel dans ta landing page

Autre point d’attention : le SEO, ou référencement naturel. Si la landing page doit être simple, directe et efficace, elle ne peut, pour autant, être vide. Google exige au minimum 300 mots pour référencer une page web. Dès lors, votre landing page doit détailler, un tant soit peu, le contenu du document premium à télécharger ou la solution proposée.

Mais pour ne pas nuire à la simplicité de la page, l’idéal consiste à placer ces éléments après le formulaire de téléchargement ou de contact.

Mais attention, il ne s’agit pas de remplir des pages pour remplir des pages. Le texte doit rassurer le prospect et achever de le convaincre. C’est pourquoi il faut privilégier une argumentation percutante basée, notamment, sur des chiffres clés ou des références clients

4. Tu garderas en mémoire le responsive dans ta landing page

Selon un sondage Google de 2016, près de 42 % des décideurs B2B utilisent leur smartphone au cours de leur parcours d’achat. Dans ce cadre, impossible de négliger le caractère responsive de votre landing page. « C’est toute la construction de la landing page qui doit être repensée sur mobile. Par exemple, on peut constater de forts taux d’attrition lorsque le bouton “Téléchargez” n’est accessible qu’en “scrollant” ».

5. Tu veilleras à l’harmonisation des landing pages multilingues

Si votre landing page existe en plusieurs langues, le travail sur le multilinguisme doit également être particulièrement soigné pour veiller à la cohérence. Rien de pire, pour un prospect – et pour l’image de la marque – que de remplir un formulaire en français pour recevoir un e-mail de remerciement en allemand.

6. Tu soigneras ton e-mail de remerciement

Un e-mail de remerciement qui, lui non plus, ne doit pas être négligé

Si l’on propose de télécharger un document directement, même ceux qui ont rempli de fausses adresses reçoivent le contenu. En l’envoyant dans un e-mail de remerciement, on s’assure de la fiabilité des données qui pourront être exploitées plus aisément pour de prochaines campagnes et on améliore la qualité de sa base CRM 

7. Tu ne négligeras aucune source de trafic

Quatre sources de trafic potentiel alimentent une landing page B2B : le référencement naturel (SEO), les réseaux sociaux (SMO), l’e-mail et les call-to-action dans les articles abordant la même thématique.

Souvent reléguée au second plan, cette dernière source de trafic représente une manne non négligeable pour les marques puisque les lecteurs de ces articles complémentaires sont déjà fortement intéressés à la thématique et cliquent plus facilement sur les CTA associés.

8. Tu simplifieras le parcours de ton prospect

Les outils de marketing automation offrent désormais la possibilité de simplifier au maximum le parcours du prospect. Ainsi, s’il a déjà rempli un formulaire sur votre site, il n’aura plus à ressaisir les mêmes données et gagnera à la fois en confort de navigation et en perception positive de votre marque. Certains outils vont même jusqu’au « profilage progressif ». Pour le dire autrement, au lieu de remplir les mêmes champs encore et encore, l’outil de marketing automation propose de nouvelles informations à compléter pour chaque nouveau formulaire. Ainsi la connaissance du contact s’affine progressivement sans que l’entreprise paraisse intrusive avec un long formulaire complexe. De plus, lier l’outil de marketing automation et le CRM permet de centraliser l’information pour que les commerciaux aient accès aux préférences de leur prospect et d’éviter de nombreux écueils de la relation client.

9. Tu ne décevras pas ton prospect

Pour poursuivre le travail de cohérence des messages, les marketeurs doivent veiller à ne pas surenchérir sur la qualité d’un contenu en téléchargement en promettant de résoudre tous les problèmes de votre prospect, par exemple. Objectif : ne pas décevoir le prospect afin de faire en sorte qu’il ne reste pas prospect toute sa vie.

10. Tu mesureras, remesureras et optimiseras ta landing page

Enfin, la performance d’une landing page doit être mesurée. En amont, il convient de fixer des indicateurs clés (KPI) puis d’analyser chaque landing page B2B pour les optimiser de campagne en campagne. Désormais, le marketing devient une (data) science…

Expérience client Prospection Qualité de données