Catégories :
AssociationCollaboration

Ce post a été écrit par David Jiménez

Cette année 2020 ne ressemble à aucune autre, n’est conforme à aucune prévision. En cause : la pandémie de Coronavirus (COVID-19). Cette crise sans précédent nécessite une mobilisation massive et rapide. Chacun peut aider à son niveau, en restant chez soi ou en s’engageant dans la lutte contre la pandémie. C’est ainsi que Sabine Quiévreux, chef de projet, a demandé une mise en disponibilité à Efficy, son employeur. Elle consacre actuellement 100% de son temps à la Croix-Rouge française, via l’unité locale de Bagneux (dép. 92). Immersion au cœur de son engagement solidaire.

Entre vie professionnelle et bénévolat

Sabine Quiévreux travaille en tant que chef de projet pour la société Efficy, un éditeur de logiciels CRM (logiciels de gestion de la Relation Client). Son quotidien ? Planifier des projets, mettre en place les actions adéquates, les prioriser et communiquer avec les clients et développeurs.

En parallèle, il y a un an et demi, elle s’est engagée en tant que bénévole auprès de la Croix-Rouge française à Bagneux. D’abord adjointe au recrutement, son rôle était d’expliquer les missions de l’unité locale (UL). Puis, après avoir suivi les formations requises, elle s’est intéressée aux actions sociales telles que la Vestiboutique (lieu d’accueil et d’écoute pour les personnes en difficulté, et qui est aussi une boutique solidaire pour acquérir des textiles à bas coût ou gratuitement issus de dons) et les maraudes (sillonner la ville pour maintenir le lien social avec les personnes sans-abri).

Sabine Quievreux
Sabine Quiévreux, chef de projet Efficy et bénévole à la Croix-Rouge française à Bagneux

 

COVID-19, ce virus qui bouleverse tout

Pendant que près de la moitié de la population mondiale est confinée et que certains livrent bataille contre le virus, les personnes les plus fragiles, les plus isolées, les plus démunies ont besoin d’aide. Sabine continue donc ses actions avec la Croix-Rouge française à Bagneux, d’abord en soirée et weekend pour réussir à mener de front son boulot chez Efficy et son engagement associatif.

Mais, mi-mars, elle prend conscience de l’urgence sanitaire et sociale de cette crise inédite et contacte la Direction des ressources humaines d’Efficy pour envisager une nouvelle façon de travailler.

Charge de travail allégée, engagement solidaire décuplé

Avec des bureaux en France, Espagne, Belgique et Pays-Bas, Efficy est une société définitivement européenne où les déplacements des collaborateurs sont nombreux ce qui amène Carolien Colpaert, DRH d’Efficy, à suivre la crise COVID-19 avec attention. « Je suis en contact permanent avec les équipes et j’ai vite compris que la situation était critique, qu’il faudrait des renforts. Mais, je ne savais pas encore comment Efficy pouvait aider », explique-t-elle.

Carolien Colpaert
Carolien Colpaert, DRH d’Efficy

 

Efficy est convaincue de la responsabilité sociétale de l’entreprise. Pour preuve, l’une de ses valeurs est « We care », autrement dit être à l’écoute de ses clients, son écosystème et ses collaborateurs. C’est donc sans hésiter que la société a accepté de soutenir Sabine dans sa demande : réduire sa charge de travail pour consacrer plus de temps à ses actions bénévoles. Son équipe, l’équipe projet, a donc été consultée pour voir comment se réorganiser et faciliter le transfert des dossiers tout en limitant l’impact interne (charge de travail des collègues) et externe (relation avec les clients).

« Face à ces circonstances exceptionnelles, nous apprécions l’engagement solidaire de Sabine et nous l’avons libérée au plus vite », renchérit Carolien Colpaert.

Une mise en disponibilité à 100% au profit des plus fragiles

Fin mars, Sabine Quiévreux découvre qu’il est possible de bénéficier d’une mise en disponibilité. C’est une notion assez peu connue, à la fois par les employeurs et par les salariés. Concrètement, c’est une convention, un contrat écrit, qui permet à une entreprise de libérer du temps à un salarié qui souhaite s’engager dans des actions associatives, surtout en cas de crise. L’entreprise est libre de choisir le niveau de disponibilité. Efficy a décidé libérer Sabine à 100% de toute obligation professionnelle. Et ce, pendant une durée limitée, stipulée dans la convention.

« Les atouts d’une mise en disponibilité ? Elle est très rapide à mettre en place, la rémunération du salarié est maintenue et l’entreprise bénéficie de contreparties fiscales. Bref, tout le monde y gagne ! », explique Sabine Quiévreux.

Avec la crise COVID-19, les plus démunis ont besoin de soutien. Efficy a donc accepté la mise en disponibilité
à 100% de l’une de ses salariées au profit de la Croix-Rouge française à Bagneux.

 

Côté RH, quelles implications?

Pour Carolien Colpaert, DRH d’Efficy, « ma plus grande inquiétude était la couverture de l’assurance accident de travail puisque Sabine reste en fonction pendant cette mission auprès de la Croix-Rouge française. Avec le soutien de mon équipe, nous avons contacté notre Mutuelle et notre comptable pour avoir des certitudes sur les risques, la couverture… C’est une situation jamais-vue pour beaucoup de parties. Mais, nous avons eu des informations rassurantes qui nous ont permis de libérer Sabine au plus vite au regard de l’urgence de la situation. »

La gestion de crise au quotidien avec la Croix-Rouge française

Cette mise en disponibilité à 100% permet à Sabine d’agir en renfort sur l’équipe de direction des opérations sur le COVID-19 au sein de l’UL de Bagneux. Son objectif ? Organiser le planning des bénévoles sur les activités de l’unité locale de la Croix-Rouge française et assurer la coordination avec la mairie.

Sabine Quiévreux, en mission pour la Croix-Rouge française à Bagneux, réceptionne des gels hydro alcooliques.

 

Sabine s’appuie sur ses compétences de gestion de projet mais concède que « le fonctionnement est assez inhabituel car c’est une logistique en flux tendu avec beaucoup de bénévoles qui travaillent en parallèle à l’hôpital et ont une visibilité très courte sur leurs disponibilités ».

Son quotidien est intense, à l’image de la crise que connaît le monde. Elle saute d’une mission à l’autre « pour que l’on soit sûr d’avoir le matériel nécessaire et fonctionner de la meilleure manière possible ». Maraudes, numéro vert national « Croix-Rouge chez vous », livraison de paniers alimentaires de première nécessité ou de médicaments, soutien téléphonique aux personnes isolées ou en EHPAD, renfort ponctuel au SAMU pour le transport des malades… Autant d’actions qui nécessitent du matériel de protection que Sabine et les autres bénévoles essaient d’affecter au mieux.

Comment aller plus loin ? Comment aider ?

Plusieurs pistes :

  • Parlez de la mise en disponibilité autour de vous

Cette notion est très peu connue et pourtant tellement utile en cette période inédite ! N’hésitez pas à en parler, à partager cet article par mail, sur les réseaux sociaux, etc.

  • Faîtes un don en tickets restaurants

Edenred soutient la Croix-Rouge française. Le don avec votre Carte Ticket Restaurant® est possible tous les jours, sauf dimanche et jours fériés. Si vous avez des tickets papier, c’est possible aussi. Et pour info, 1 titre restaurant = 7 repas distribués. En savoir plus.

  • Faîtes un don ponctuel ou mensuel à la Croix-Rouge française

En cette période de crise, l’appel aux dons est essentiel pour maintenir les missions essentielles, renforcer les actions de secours et de protection aux victimes du COVID-19 et être à l’écoute des personnes isolées. Et n’oubliez pas que les dons aux associations sont déductibles à 75% de vos impôts. En savoir plus.

  • Engagez-vous si vous le pouvez et le souhaitez. Sinon, restez chez vous !

Quoiqu’il en soit, prenez soin de vous. Et, n’oubliez pas qu’ensemble on est plus fort. Alors, on compte sur vous !

Association Collaboration