Catégories :
Qualité de données

Ce post a été écrit par Efficyers

Dans un article récemment lu dans la Harvard Business Review, il semblerait que mesurer l’importance d’un réseau au nombre de followers ou encore de likers soit une erreur. En effet, la position de vos influenceurs à l’intérieur de leurs réseaux semble plus importante que leur nombre. Décryptage…

Pour 75% des marketeux, identifier les influenceurs influents est une des tâches les plus difficiles dans la construction de leur stratégie de lobbying. Et pourtant il semblerait qu’il suffise de s’adresser à une poignée d’entre eux pour avoir un effet exponentiel. Mais comment être certain que les influenceurs avec lesquels nous entretenons une relation privilégiée soit bien ceux qui vont prêcher la bonne parole auprès du plus grand nombre et lancer ainsi un effet de mode ?

L’illusion de la majorité sur Facebook, Twitter…

Qu’est-ce que l’illusion de la majorité ? Une illusion d’optique sur les réseaux sociaux qui laisse penser qu’une idée / un comportement est bien plus répandu qu’elle / il ne l’est en réalité. Nous ne pouvons avoir un œil partout alors nous nous fions à ce que dit notre réseau. Et certains membres ayant les bonnes connections dans notre réseau peuvent biaiser notre vision de cette réalité.

Pour entretenir cette illusion de la majorité, il nous faut donc des influenceurs connectés. Mais pas seulement. Des influenceurs bien positionnés dans le réseau est aussi important.
Dans le schéma ci-dessous, la structure du réseau reste la même, seule la position des points rouges change, les points rouges étant actifs et partageant un attribut en commun. Dans la figure de gauche, on voit que les points rouges seront plus entendus par leur réseau que dans la figure de droite où les points rouges auront assez peu de résonance.

Comment intégrer les influenceurs dans ma stratégie marketing

Comment intégrer les réseaux sociaux dans sa stratégie marketing ?

Après l’importance de la position dans un réseau, deux autres facteurs sont également à prendre en compte : la « centralité intermédiaire » et la proximité. La « centralité intermédiaire » caractérise la position d’un influenceur entre plusieurs parties du réseau : par exemple, un chef d’entreprise qui a des connections en dehors de son secteur d’activité. La proximité, quant à elle, mesure le degré de séparation moyen entre l’influenceur et ses contacts.

Ces deux types d’influenceurs (« centraux intermédiaires » et « proches de leur réseau ») peuvent servir deux types d’action marketing. Vous voulez jouer sur la notoriété pure et diffuser une information à grande échelle ? Les premiers seront vos alliés. Ils vous aideront à disséminer l’information dans plusieurs parties du réseau. Vous voulez de l’implication de la part du réseau (du partage de vidéo, par exemple), préférez le second type d’influenceurs.

Enfin, dernière question que nous pouvons nous poser : comment identifier les influenceurs qui comptent ? Les premiers sont des influenceurs suivis par d’autres influenceurs issus de milieux multiples (un journaliste de voyage suivi par des chefs d’entreprise issus de divers secteurs). Les seconds auront assez peu de connections et très concentrés sur une thématique.

Avec ces quelques conseils sur la gestion des relations avec vos influenceurs, il ne vous reste plus qu’à faire du CRM social et vous ferez le buzz en un tour de post.

Enregistrer

Qualité de données