La gamification consiste à transposer les mécaniques du jeu dans un domaine non-ludique.

Pour les puristes de la langue française, on peut aussi parler de ludification.

Les objectifs de cette technique ?

Engager les gens, résoudre les problèmes de la vie réelle, améliorer une offre, augmenter la productivité, favoriser les échanges…

On distinguera néanmoins les actions de gamification à destination du grand public, des clients, des prospects, de celles à destination d’un public interne à l’entreprise, les collaborateurs.

La gamification, une innovation disruptive dans tous les secteurs

Le jeu occupe une place essentielle dans notre société, et ce depuis bien longtemps. Ainsi, les premiers exemples de gamification remontent aux années 1980 avec l’apparition des programmes de fidélité des compagnies aériennes. Aujourd’hui, les exemples sont nombreux : Nike+, Runkeeper, collections de cartes Panini, Duolingo… Et ce n’est pas près de s’arrêter puisque le marché mondial de la gamification est estimé à 10,2 milliards de dollars en 2020.

Dans tous ces exemples, le principe est simple. Plus vous courez / apprenez / achetez, plus vous amassez de points / passez des niveaux. Bref, on vous encourage à vous surpassez, on vous pousse à la comparaison (aves vos amis ou avec la version rêvée du catalogue Panini qui, elle, est complète).

La gamification en entreprise, un levier pour booster la productivité

Manager ses équipes comme jamais ! Telle est la promesse de la gamification appliquée au domaine de l’entreprise.

Cette combinaison de techniques de jeu avec un objectif métier permet à vos salariés de se dépasser. Le tout dans un environnement plus motivant et amusant.

Comment ce concept fonctionne-t-il ?

Une pratique managériale en plein essor

Rendre plus « rigolote » la relation entre vos collaborateurs grâce à la ludification, créer de l’appétence pour vos produits, trouver ce petit plus interactif qui transforme des réunions classiques en de véritables bouillons d’activité créative… La gamification prend ses quartiers dans de plus en plus d’entreprises.

Elle offre une multitude de possibilités pour résoudre des problématiques qui jusque-là restaient coincées ou inexploitées. Et ce, sans restructuration interne, ni recrutement de masse, ni autre énorme chantier !

Par ailleurs, la ludification permet aux managers de mieux connaître leurs équipes. Platon écrivait : « On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation ». Preuve s’il en est que Platon était un pionnier de la gamification.

Motiver et favoriser l’adhésion des salariés

Motiver vos salariés et les faire adhérer à un projet d’entreprise, à des valeurs, à une stratégie…

Ce sont des facteurs de performance et le jeu apparait alors comme un moyen efficace d’y arriver.

D’un point de vue commercial par exemple, la gamification va améliorer la rentabilité et la productivité, augmenter le chiffre d’affaires.

Un coup de fil client pour passer au niveau suivant dans le jeu ? Vous êtes sûrs que le commercial va le faire avant de rentrer chez lui le soir.

La ludification encourage la collaboration et l’intelligence collective

« Je ne connais même pas les gens qui travaillent à l’étage du dessous », « il y a un vrai manque de communication entre le marketing et le commerce », etc.

Si vous avez déjà entendu ce genre de phrases, il est grand temps de mettre en place un jeu inter-services.

En effet, la gamification s’alimente de la relation de compétition ou de coopération entre les équipes.

Récompenser pour fidéliser

Nombre d’études menées auprès des employés indiquent que le principal mal dont ils souffrent est le manque de reconnaissance.

Sans même évoquer les récompenses qui accompagnent souvent le jeu, la gamification permet de révéler certains employés dans l’entreprise, qui se sentent alors revalorisés.

Une pratique gagnant-gagnant.