Catégories :

Ce post a été écrit par David Jiménez

La “Digitalisation”, sujet vedette depuis quelques années, accélère sa progression dans le monde de l’entreprise pour s’étendre aujourd’hui à l’ensemble des secteurs d’activités. Accélération conjoncturelle et prise de conscience collective, le constat est simple : le développement de votre activité future sera lié à la réussite de votre transition digitale !

Mais alors qu’aujourd’hui la digitalisation est souvent synonyme d’arrivée massive de solutions technologiques, le véritable enjeu pour chaque entreprise reste d’arriver à repenser son organisation et ses modes opératoires, pour enclencher sa transition vers l’industrie du futur.

TRM et CRM : pourquoi est-il urgent de définir votre stratégie digitale

Si les sociétés de transport ont, depuis quelques années déjà, amorcé le virage de leur transition digitale, le niveau d’informatisation reste encore très hétérogène. Lorsque l’on sait que 97% des entreprises de TRM occupent moins de 50 salariés on ne peut qu’évaluer la complexité pour ces entreprises à se lancer dans le projet.

L’amélioration de la productivité, la sécurité et la rentabilité des opérations de transport sont des enjeux majeurs pour tous les dirigeants d’entreprises du TRM. Selon le cabinet Capgemini Consulting, les entreprises qui réussissent leur transition numérique sont 26% plus rentables que les autres.

Alors si votre équipe commerciale en est encore à partager des fichiers excels pour gérer le pipeline commercial, surveiller les prospects et générer des ventes, il est peut-être temps de se poser les bonnes questions !

Quelles sont les étapes de sa transition numérique pour les TRM ?

Une digitalisation réussie se construit en 2 étapes. Il faut tout d’abord définir les processus métiers qui peuvent être impactés et repenser la chaîne organisationnelle dans son ensemble. Le but est de centraliser et partager les flux d’informations et de données entre chaque service, interlocuteur pour gagner en productivité et simplifier la collaboration.

La deuxième étape passe par le choix des outils technologiques que l’on aligne en face de chaque objectif. C’est-à-dire comment accélérer, grâce à des outils, un certain nombre de processus de la chaîne logistique ? Comment accélérer les flux physiques ? Ou encore comment augmenter la satisfaction client grâce à un meilleur échange d’informations ?

Au-delà de la capacité de dématérialisation et de transmission que sa définition recoupe, la digitalisation évoque également l’intégration et la transformation digitale de procédés.

Le CRM clé de voûte de la digitalisation des TRM

Voilà quelques années maintenant que les solutions numériques se développent pour toucher aujourd’hui toutes les activités du transporteur : de la gestion des temps de conduite, à la gestion administrative, en passant par l’organisation des tournées, la géolocalisation des camions ou la recherche de fret.

Les outils numériques se multiplient et tendent à devenir un investissement clé dans le transport routier de marchandise. Si beaucoup d’entreprise du TRM sont familières des TMS, EDI ou encore solutions d’optimisation de tournées, nombreuses sont celles qui n’ont pas encore sauté le pas du CRM (Customer Relationship Management).

Le transport est le dernier maillon de la supply-chain. Votre problématique est double : satisfaire vos clients et les clients de vos clients. L’expérience client dans la consommation transport B2B est un axe fort de fidélisation et de différentiation dans un secteur toujours plus concurrentiel. Vous devez, par exemple, être en mesure de gérer efficacement chaque réclamation client ou encore de pister tous les évènements liés à l’activité client.

C’est là que le CRM intervient. La personnalisation de votre relation client est un enjeu fort pour fidéliser et conserver vos clients. Mémoire client de l’entreprise et outil collaboratif, le CRM vous permet d’être réactif, de traiter et anticiper chaques interactions clients, prospects et fournisseurs, et donc d’améliorer la satisfaction client dans son ensemble.

Le projet CRM s’inscrit dans une démarche globale de centralisation et de partage de l’information au sein de l’entreprise. Le CRM est le référentiel unique qui vous permet de piloter la gestion et le développement de votre activité commerciale et de votre relation client.

Véritable coeur du système d’information de l’entreprise, le CRM est la clé voûte qui relie chaque pilier de votre activité pour permettre à chaque service de gagner en productivité.

Le CRM bras droit de votre développement commercial

La gestion des contacts et des actions commerciales pour les entreprises du transport ne diffère pas beaucoup de celle des autres entreprises néanmoins elles ont un contexte qui leur est propre. Au delà de la relation client le CRM doit notamment leur permettre de gérer l’ensemble des relations fournisseurs et partenaires.

Les plateformes de CRM transport amènent de la collaboration, de la visibilité, de la mesure, et de la performance. Favoriser le développement des ventes et l’élargissement des services aux clients, faciliter les échanges entre les équipes terrains et sédentaires, optimiser le suivi des portefeuilles d’affaires, identifier des marchés cibles…

Le CRM vous permet d’aligner les objectifs commerciaux et marketing pour assurer un retour sur investissement de vos actions. Du contact commercial au dossier transport vous unifiez l’ensemble du processus dans une application unique.

CRM : les 5 tendances B2B pour 2021
Le SaaS a-t-il tué le commerce ?